All articles

Mardi, 30 mai 2017

L'aide aux justiciables BXL : un réseau solide : résultats, réflexions et futur

Le réseau des Services bruxellois de l'Aide Sociale aux Justiciables comporte un grand nombre d'acteurs. Le projet de recherche "L’aide aux justiciables BXL: un réseau solide" analyse ce réseau selon la perspective des travailleurs sociaux généralistes. Cette journée d'étude permettra de discuter des résultats de cette recherche et de regarder vers l'avenir du point de vue académique et avec la perspective de la nouvelle prison de Haren.

Programme

9h: Accueil

9h30: Bienvenu de Harry Parys (directeur du bachelier d’assistent sociale de l’haute école Odisee)

9h40: L’aide sociale et des réseaux - Peter Raeymaeckers (UA)

10h: L’aide aux justiciables BXL: un réseau solide - Liesbeth Naessens (Odisee)

10h30: Pause

11h: Aide aux justiciables et porosité de la prison - Dan Kaminski (UCL)

11h20: La voix des détenus - Liesbeth Naessens (Odisee)

11h30: La prison de Haren -  Jurgen Van Poucke (Chef d’établissement coordinateur ff des prisons bruxelloises)

12h: Questions

Lieu

Odisee, Rue Montagne aux Herbes Potagères 43, 1000 Bruxelles, salle 6306

Inscriptions

Attention max. 90 places.

http://gpv.odisee.be/GPV_site/Laide-aux-justiciables-BXL.html

Jeudi, 18 mai 2017

Salon de la formation et de l'insertion socioprofessionnelle

C'est avec grand plaisir que l'ADEPPI vous invite au Salon CISP où il vous présentera son travail en prison (stand toute la journée et une animation-débat à 15h30 : "Un CISP derrière les barreaux"

Ce jeudi 18 mai 2017, 95 CISP présenteront au public leur savoir-faire sous forme de stands, d’animations, d’expositions, de dégustations, de démonstrations, de projections, de représentations théâtrales, d’ateliers...Deux conférences vous permettront de découvrir le cadre d’action et les pratiques communes qui animent le secteur : le cadre du nouveau décret, la lutte contre les inégalités, la reconquête de la citoyenneté, la prise en compte globale et personnalisée des personnes qui sont en formation, le développement de pédagogies novatrices, l’action collective...

Les Centres d’insertion socioprofessionnelle (CISP) sont des opérateurs de formation professionnelle et d’insertion socioprofessionnelle qui s’adressent à des adultes faiblement scolarisés  et demandeurs d’emploi.

Les CISP proposent des formations de base (alphabétisation, français langue étrangère, remise à niveau), des formations professionnalisantes (formations à un métier) et de l’orientation professionnelle.

Le secteur des CISP compte 157 centres de formation agréés par la Région wallonne. Ils forment et accompagnent chaque année plus de 16.000 stagiaires, ce qui représente plus de 5,5 millions d’heures de formation agréées par an.

INFOS : http://www.interfede.be/salonCISP/

Samedi, 13 mai 2017

"Où va la justice? Quelle justice pour quel projet de société?" week-end de formation organisé par le Cefoc

Le Cefoc (Centre de Formation Cardijn) organise un week-end de formation les 13 et 14 mai 2017 sur le thème :

Où va la justice ? Quelle justice pour quel projet de société ?

 

Des sièges de Justice de paix qui disparaissent avec la fusion des cantons judiciaires. Des prisons surpeuplées, qui tombent en ruine. D’autres qui se construisent loin des villes, rendant l’accès difficile aux familles, aux services d’aide pour les détenus. Des avocats qui protestent contre la réforme de l’aide juridique pour les plus pauvres. Des agents pénitentiaires en sous-effectifs qui font grève. Des  magistrats qui manifestent contre les politiques du gouvernement. Des associations qui luttent contre les effets d’une justice à deux vitesses. Des citoyens qui se demandent : faudra-t-il en venir à se faire justice soi-même ? 

Pilier fondamental de l’état de droit, et malgré certaines avancées, c’est le sens-même de la justice qui semble être mis à mal aujourd’hui. La question se pose avec toujours plus d’acuité : vers quelle justice s’oriente-t-on ? Derrières les choix politiques qui sont posés, quelles sont les logiques à l’œuvre ? Avec les réformes actuelles, quel projet de société est poursuivi ? Et quel impact pour les personnes concernées en première ligne, pour les justiciables, les victimes, le citoyen ? Le week-end de formation propose d’aborder ces questions qui sont, plus que jamais, d’actualité.

 

Dates : samedi 13 mai de 9h30 à 18h30 et dimanche 14 mai 2017 de 9h à 16h

Lieu : Centre Lasallien à Ciney

PAF : prix indicatif 60 € (repas et logement compris)

Pour toute information et inscription : Cefoc asbl – rue Saint-Nicolas, 84 – 5000 NAMUR – Tél/fax : 081/23 15 22 – info@cefoc.be –www.cefoc.be

Inscription pour le mardi 2 mai 2017 au plus tard

Où_va_la_justice_CEFOC.pdf

Vendredi, 21 avril 2017

Offre d'emploi chargé(e) de mission à la CAAP

Chargé(e) de mission au sein de l'asbl Concertation des Associations Actives en Prison (CAAP)

19h/semaine – Contrat de remplacement congé maternité avec possibilité de prolongation - APE

Exemples de tâches

-      Gestion de projets et rédaction de rapports ou d’analyse afin de promouvoir les offres de services en milieu carcéral

-      Participation et organisation de réunions de travail afin de favoriser la concertation entre ses membres

-      Représentation du secteur auprès des politiques et sensibilisation de la population via l'organisation d'événements (colloque, journées de réflexion, animations dans les écoles, …)

Profil requis

-      Master, de préférence en sciences humaines ou en criminologie. Posséder l'agrégation de l'enseignement secondaire supérieur (AESS) est un atout

-      Intérêt pour le monde pénitentiaire et les thématiques liées à la réinsertion

-      Facilité d'expression verbale

-      Bonne capacité relationnelle et de rédaction

-      Expertise en travail de concertation, de réseau, de négociation

-      Connaissances de base du système institutionnel belge

-      Etre autonome, dynamique, rigoureux(se) et responsable

-      Sens de l'organisation

-      Esprit d'initiative

-      Capacité d'adaptation

-      Connaissances de la bureautique: Word, Excel, Powerpoint

Exigence

-      Posséder un passeport APE

POUR POSTULER

Adresser votre dossier de candidature par courrier ou par mail pour le 21 avril 2017 (lettre de motivation, CV et passeport APE) à

Madame Jacqueline Rousseau, Présidente

CAAP asbl

Boulevard Léopold II, 44 (local 2C 127)

1080 Bruxelles

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une première sélection s'effectuera sur base des dossiers de candidature. Les candidats seront invités à passer un examen écrit et un entretien. Début du contrat : mi-mai.

 Télécharger l'annonce complète dans notre rubrique DOCUMENTS

 

Mercredi, 19 avril 2017

Soirée débat "En bataille, portrait d'une directrice de prison"

En Bataille, portrait d'une directrice de prison  
Un film de Eve Duchemin 
Meilleur Documentaire 2017 aux Magritte

Le 19 avril à 20 heures au Cinéma Aventure 

Kwassa Production, le cinéma Aventure et Bah Voyons ! asbl ont le plaisir de vous convier à une projection de '' En Bataille, portrait d'une directrice de prison '' de Eve Duchemin le 19 avril à 20 heures au Cinéma Aventure.

Synopsis 
En Bataille est un projet documentaire en immersion dans le quotidien de Marie L., 35 ans, directrice de prison pour hommes. Dans un balancement permanent, entre « monde réel » et vie carcérale, alliant des questionnements intimes à une réflexion politique sur la justice et le système carcéral, En Bataille évoque ainsi le combat de Marie, tant personnel que professionnel, pour poursuivre le difficile métier qu’elle s’est choisi, et qui lui coûte, à certains égards, sa vie de femme.

Pour visionner la bande annonce : ICI


La projection sera suivie d'une rencontre avec la réalisatrice modérée par Dominique Deshayes, coordinatrice des droits des femmes à Amnesty international. 

Pour réserver vos places, veuillez prendre contact avec le Cinéma Aventure.

Vendredi, 31 mars 2017

Journée de réflexion "Sortir de prison... vers une transition réussie?"

 

Comment préparer efficacement la sortie de prison et renforcer les dispositifs existants en matière de réinsertion ?

Quelles synergies peuvent être développées ? Comment articuler plus efficacement les différents réseaux intervenant autour des personnes sortant de prison ?

Comment accompagner les personnes sortant de prison dans une optique de désistance et en luttant contre le phénomène de récidive ?

La sortie de prison est un moment "charnière" faisant rarement l'objet d'une préparation méticuleuse et concertée avec des acteurs clés de la (ré)insertion. Pourtant, les dispositifs existants pourraient être renforcés et de nombreuses synergies restent à développer en vue d'améliorer le retour dans la société des personnes sortant de prison. Une telle impulsion permettrait assurément de faire plus rigoureusement face à l'ampleur et à l'urgence du phénomène de récidive.

La CAAP, Concertation des Associations Actives en Prison, a entrepris un travail sur le thème de la sortie de prison en s’appuyant sur l’expertise de ses associations membres. Des travailleurs issus d’une dizaine d’associations actives dans le domaine de la (ré)insertion des détenus et des justiciables ont ainsi pris part à un processus de réflexion guidé par une méthodologie spécifique d’analyse participative (inspirée de la Méthode d’Analyse en Groupe).

L’objectif de cette journée sera, d'une part, de présenter les constats, propositions et points d'attention issus de ce travail de concertation. Ensuite, nous nous proposerons d'approfondir la réflexion sur les perspectives pratiques en réunissant des acteurs issus de secteurs diversifiés (aide aux justiciables, logement, santé/assuétudes, formation/insertion socioprofessionnelle...) participant tous, à leur manière, au processus de (ré)insertion des personnes sortant de prison.

 

Programme complet

A télécharger dans notre rubrique "Documents - CAAP"

 

Modalités d'inscriptions

Via le formulaire en ligne avant le 24 mars 2017

https://goo.gl/forms/HjaFFygsWo78xIcY2

Votre inscription sera effective dès réception du montant soit de 25€ soit de 5€ (Tarif allocataires sociaux et étudiants)  sur le compte BE38 7326 0480 6872 avec en communication "Journée de réflexion - votre Nom et prénom et votre Institution"

 

Plus d'infos?

02/513 67 10 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / www.caap.be

Vendredi, 17 février 2017

Colloque : Les Maisons de Justice à l’heure de la communautarisation: constats et défis

En collaboration avec l’Institut Emile Vandevelde, le Groupe socialiste du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles se fait un plaisir de vous inviter au colloque : 

« Les Maisons de Justice à l’heure de la communautarisation: constats et défis »

 

 Informations pratiques :

Quand ? Vendredi 17 février de 9h à 13h

Où ? Théâtre le Marni, Rue de Vergnies 25, 1050 Ixelles

 

Avant-propos :

Le premier juillet 2014, à la suite de la sixième réforme de l’Etat, les Maisons de Justice, l’aide juridique de première ligne ainsi que le Centre de Surveillance Electronique ont été transférées du pouvoir fédéral vers la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les Communautés sont également devenues compétentes pour les services d’aide aux justiciables et les Espaces-Rencontres. Ainsi, toutes ces missions se sont retrouvées sous la coupole de l’Administration Générale des Maisons de Justice de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Dorénavant, ces compétences communautarisées seront davantage axées sur les personnes plutôt que sur la Justice comme c’était le cas pour les Maisons de Justice.

Nous nous trouvons donc à un moment clé dans l’organisation de ces différentes missions. Il s’agit d’une occasion, si pas unique, du moins importante, pour rendre aux Maisons de Justice leur mission première et historique, à savoir celle d’incarner le volet humain de la Justice. C’est aussi l’occasion d’apporter davantage de cohérence entre les Maisons de Justice et les multiples acteurs actifs auprès des justiciables et des victimes.

Ces défis s’avèrent capitaux. La distance entre les citoyens et l’appareil judiciaire n’a fait que s’accroître ces dernières années, alors que celui-ci  est censé être au service de tous sans distinction. Les Maisons de Justice et les services qui en dépendent ont un rôle essentiel à jouer afin d’infléchir cette logique. Les Maisons de Justice et l’appareil judiciaire doivent travailler de concert afin de rendre Justice, de sortir d’une logique pénale uniquement punitive et d’œuvrer à une meilleure réinsertion des justiciables au sein de la société.

Programme :

9h-9h30

Accueil petit-déjeuner

9h30- 9h45

Introduction :

  • Christiane Vienne, Cheffe du Groupe socialiste au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

9h45-10h15

Les Maisons de Justice : des objectifs originels à la situation actuelle

  • Philippe Mary, Directeur du centre de recherches criminologiques à l’ULB

10h15-11h00

Diagnostic et identification des obstacles à une Justice plus proche des justiciables

  • Françoise DeBoe, Représentante du Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale
  • Michaelle Masuir, Directrice de la Maison de Justice de Liège 

11h00-11h30

Perspectives : Comment saisir l’occasion de la communautarisation ?

  • Pedro Ferreira Marum, Directeur Général Adjoint du Service Général Justice et Justiciables

11h30-12h15

Débat animé par Christiane Vienne

12h15

Conclusion :

  • Rachid Madrane, Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles en charge des Maisons de Justice

Veuillez confirmer votre présence à Bérenger Ameloot : -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- 02/ 282 86 08

Lien Facebook de l’évènement : https://www.facebook.com/events/1139115559476996/

Dimanche, 12 février 2017

Samedi, 12 novembre 2016

Journées nationales de la prison 2016 : du 12 au 22 novembre

Pourquoi s’intéresser aux prisons?

La plupart d’entre nous n’y ont pas mis, et n’y mettront pas les pieds  durant  leur vie.

Et pourtant, elles sont là: trente-cinq prisons abritent à peu près douze mille détenus aujourd’hui en Belgique. Mais remplissent- elles leur rôle, à savoir punir l’auteur et protéger la société? Au regard des chiffres très élevés de la récidive,- plus d’un condamné sur deux récidive-, on est en droit de se demander si la prison correspond à sa mission première ?

Celle-ci est-elle donc pertinente et compatible avec d’autres missions énoncées par la loi pénitentiaire telles les missions de réinsertion, de réparation et de réhabilitation qui souffrent de manque de moyens, de cohérence et restent dès lors essentiellement de l’ordre du discours justificatif ?

Comme l’école, comme l’hôpital, la prison fait partie de la société et ce sont nos impôts qui la financent. A ce titre, nous avons un droit de regard sur ce qui s’y passe. C’est ce constat qui a poussé une série d’associations de toutes obédiences à organiser pour la troisième année des Journées Nationales de la prison, autour d’un thème: “Réinsertion, une illusion?” Le but de ces journées: l’information et la réflexion des citoyens. Durant une semaine, du 12 au 20 novembre 2016, à travers le pays entier, des activités très diverses sont prévues pour permettre à chacun de se sensibiliser aux questions que pose la prison et aux réponses qu’il souhaiterait voir apporter pour qu’elle joue véritablement un rôle dissuasif, et un rôle de réinsertion.

Pour plus d'infos et bientôt l'ensemble du programme, rendez-vous ICI sur le site des Journées nationales de la prison www.jnp-ndg.be